Aller au contenu

Zoom sur "Je ne suis pas seul à être seul" de Jean-Louis Fournier

Jean-Louis Fournier : Je ne suis pas seul à être seul

La solitude, ça n’existe pas… Mais si, ça existe, hélas !

C’est ce que nous dit Jean-Louis Fournier dans Je ne suis pas seul à être seul. Il est écrivain, réalisateur de télévision et humoriste (l’ami et le complice de Pierre Desproges). Maintenant il est veuf, octogénaire et seul. Face à cette tristesse, il utilise l’autodérision, le sarcasme. Il décortique notre société d’hyperconnectés et se sert de la satire parfois provocante comme il l’a déjà fait dans de précédents livres dont son Prix Femina 2008 : Où on va, papa ?. Pour moi, c’est ce qu’on appelle « la politesse du désespoir » pour cacher la peine. La solitude, si c’est un choix, oui, mais celle qui est imposée, non ! Quelques extraits de ce petit ouvrage très émouvant et drôle, où les réflexions sont du bon sens philosophique. C’est tendre, délicat, mélancolique.

 « Dans ma maison de campagne, j’ai des chambres d’amis, mais je n’ai plus d’amis. »

« Que ceux qui m’appellent et me demandent s’ils me dérangent, sachent une fois pour toutes : on me dérange quand on ne m’appelle pas. »

« J’ai fait une partie de solitaire, je gagne toujours. »

« Je ne comprends toujours pas comment l’adjectif SEUL peut se mettre au pluriel. »

Vous n’êtes pas seul, Jean-Louis Fournier. Vos lecteurs sont toujours là pour vous !