Aller au contenu

Zoom sur "Celle que je suis" de Claire Norton

Celle que je suis de Claire Norton

Un roman poignant !

Claire Norton est écrivaine et elle tente de concilier sa vie de famille, sa profession et sa passion pour l’écriture. Elle est l’auteure entre autres de En ton âme et conscience, de Malgré nous… Le roman Celle que je suis est d’actualité puisque son thème principal concerne les violences conjugales qui, même si elles ont toujours existé, sont beaucoup plus connues et médiatisées.
On peut donc parler d’un livre féminin, mais il n’est pas interdit aux hommes de le lire, au contraire !
On peut parler aussi d’un livre « feel good » car Claire Norton a souhaité un roman optimiste et plein d’espoir, mais c’est plus que cela.

Valentine écrit son journal qu’elle cache dans la chambre de son fils de 6 ans, Nathan.
Pourquoi ? Elle craint terriblement son mari qui est jaloux, violent et la surveille sans arrêt. Il n’hésite pas à l’humilier et à la faire se sentir bonne à rien et inexistante. Nathan voit et entend tout et lui aussi a peur. Un couple de retraités charmants, Suzette et Guy, viennent s’installer sur le même pallier et une amitié se noue. Il faut cependant la cacher car cela peut attiser la colère du mari.
Valentine est souvent marquée de coups qu’elle doit cacher avec un foulard ou des lunettes. On sent bien que l’on court au drame.

D’autre part, il est question de l’amour maternel, de l’abandon aussi. Le lecteur est amené à s’interroger sur de nombreux points. Pourquoi ces femmes ne peuvent-elles pas partir ? Il faut parler de l’emprise qui conditionne et oblige pratiquement à rester. La femme craint aussi les représailles pour elle-même et notamment pour ses enfants. Et surtout, peut-être, les femmes dont nous parlons sont souvent un peu vulnérables, à cause de leur passé, et l’on dirait que les hommes-prédateurs le sentent confusément et les choisissent pour exercer leur pouvoir et leur possessivité.
C’est pourquoi Claire Norton appuie sur le fait qu’il faut parler, porter plainte, appeler les téléphones dédiés, se faire aider pour apprendre à se reconstruire et à faire face.

Une lecture qui se révèle instructive en permettant de conserver l’espoir.