Aller au contenu

Le Portrait disparu

La Borie (de) Guillemette

En mars 1938, à Paris, Apolline Chamassy, douze ans, se lie d’amitié avec Dorothée qui vient d’arriver de Hongrie. L’harmonie entre les deux filles inspire un tableau à un jeune peintre. La toile est destinée au père d’Apolline mais la guerre éclate, dispersant les uns et les autres, et M. Chamassy, qui met les deux adolescentes à l’abri – pense-t-il – dans sa famille à Montauban, n’a pas le temps d’en prendre possession. Bien des années après, Alyssia, la petite-fille d’Apolline, repère le tableau à l’occasion d’une vente aux enchères comprenant des œuvres sauvées du pillage pendant l’Occupation. Toute son histoire familiale resurgit alors qui la ramène à un indicible secret…

Points forts :
- Quête de la mémoire entre Paris et Montauban.
- Une histoire poignante !

23,22 €
Bientôt disponible
  • 376 pages
  • Format : 15 x 24 cm
  • ISBN : 978-2-37932-191-7
  • Date de parution : Septembre 2022
  • Corps : 19 Guide des tailles

À propos de l'auteur

La Borie (de) Guillemette

Originaire du Périgord, Guillemette de La Borie réside aujourd’hui à Paris. Elle est d’abord enseignante en histoire-géographie, puis, après une formation, elle se lance en 1987 dans une carrière de journaliste et se spécialise rapidement dans la presse éducative. Elle travaille au service Famille puis au service Culture du quotidien La Croix, aux pages Société et Culture du Pèlerin, puis à Education magazine, Phosphore, Popi et Pomme d’api. Elle a également été chargée de formation à Bayard-presse, et responsable des pages « fiction » pour le magazine Vivre Plus. Durant un séjour de quatre ans à Rome et quelques années sabbatiques, elle se lance dans l’écriture : romans, essais, nouvelles et contes pour enfants. Aujourd’hui, elle se consacre pleinement à l’écriture.