Aller au contenu

La belle étrangère

Malaval Jean-Paul

Au lendemain de la Libération, dans le bourg de Marlianges, en Corrèze, c’est la consternation : le vieux Maximin Maringot a décidé de céder sa propriété à ses métayers, les Battisteli. La vente de cette terre à des immigrés italiens est perçue comme une trahison. Seul le médecin les soutient, ce qui attise les convoitises. D’autant qu’on le soupçonne d’avoir pour maîtresse Clara, la fille Battisteli, dont la jeune beauté fait des envieux.

Un roman sensible et subtil.

23,22 €
  • 344 pages pages
  • Format : 150mm x 240mm

À propos de l'auteur