Aller au contenu

Zoom sur "La Traversée des Temps. T1 : Paradis perdus"

Un défi prodigieux !

Depuis 30 ans, Éric-Emmanuel Schmitt rêve d’écrire l’histoire de l’humanité, sous forme de roman et racontée par la voix d’un seul personnage. Un personnage né il y a 8000 ans et qui est donc immortel.

Vous souvenez-vous du livre magnifique de Jean d’Ormesson : Le Juif errant. Il était immortel aussi.

C’est à lire bien sûr et le livre d’aujourd’hui vous enchantera également.

Le personnage-narrateur, né donc dans la période du Néolithique, s’appelle Noam. Il est le fils d’un puissant chef de village sédentaire au bord d’un lac La nature y est souveraine.

D’abord, en prologue, nous trouvons Noam se réveillant de nos jours près de Beyrouth, au Liban. Il se sait donc immortel et nous aussi mais personne d’autre ne le sait. Il décide d’écrire son épopée à travers les âges et de nous faire revivre certaines époques importantes de notre histoire.

Première partie : Le lac. Noam nous parle de son enfance, de l’importance de cette cité lacustre, de son père qu’il respecte, de sa mère, la première femme de sa vie, de son épouse qui lui a été imposée, de la belle Noura, l’amour de sa vie. L’auteur possède des connaissances multiples dans tous les domaines : médecine, sciences, religions, philosophie... et en suivant Noam nous apprenons les arbres, le pouvoir des plantes, l’importance des femmes, les amours, mais les rivalités et les différences aussi. Beaucoup de rites et de liberté.

Deuxième partie : Le déluge. Le lac a des frissons. Le vent se lève et une énorme vague engloutit tout. Seul Noam-Noé embarque avec quelques proches. Le lac devient une mer et il faut tout recommencer. Les gens vieillissent, sauf lui et cela devient dangereux, il doit s’éloigner des siens.

Nous attendons la suite. Sept autres tomes sont prévus qui vont se lire tout aussi facilement. C’est vous dire l’importance du défi ! L’auteur en plus nous donne des explications en bas de page pour permettre le rapport entre les époques et la nôtre. Un vrai grand roman et un très grand bravo !